mercredi 27 juillet 2022

Une planif stratégique qui Rock !

Pendant la période estivale, la CDC du Val-Saint-François fait une grande tournée des membres et des partenaires pour sa nouvelle planification stratégique 2022-2025 !
Un rendez-vous à ne pas manquer !


jeudi 21 juillet 2022

Offre d’emploi d’intervenant.e en cuisines collectives aux Tabliers en folie

Les Tabliers en folie est un organisme dont la mission première est de changer le monde!  Nous le faisons en tentant d’améliorer les conditions de vie de la population de la MRC du Val-Saint-François en pratiquant principalement des activités de cuisines collectives et toutes autres activités novatrices et collectives.

MANDAT DE L'INTERVENANT.E :


En collaboration avec les membres de l’équipe et les partenaires du milieu, l’intervenant.e s’assurera  de la planification, de l’organisation et de l’évaluation de tous les programmes et activités que propose l’organisme. L’intervenant.e deviendra la ressource clinique de l’équipe.


RÔLES ET RESPONSABILITÉS

¨   Planifier, organiser, coordonner et réaliser les activités de cuisines collectives avec chacun des groupes qui cuisinent mensuellement.

¨   Réaliser des fiches d’animation et du contenu efficace pour une clientèle ayant une déficience intellectuelle (pictogrammes, recettes simplifiées, etc.).

¨   Organiser et animer des activités de groupe en collaboration avec les membres (ateliers, mobilisation, etc.).

¨   Faciliter, supporter et encourager la participation des membres aux activités en favorisant l’autonomie et la réappropriation du pouvoir d’agir.

¨   Accompagner les membres dans une démarche de référencement et de prise en charge pour notre volet de dépannage alimentaire.

¨   Voir à l’application et au respect des différentes règles d’hygiènes en cuisine.

¨    Toutes autres tâches connexes (bien connues dans le milieu communautaireJ).

INTERVENANT.E PARFAIT.E !

¨       Diplôme en éducation spécialisée, en travail social ou expériences jugées pertinentes à l’emploi.

¨       Expérience en animation de groupe et à l’aise à gérer plusieurs personnes en même temps.

¨       Faire preuve de leadership, d’autonomie et d’initiative.

¨       Personnalité rassembleuse, créative et dynamique.

¨       Être apte à travailler en équipe auprès de diverses clientèles (déficience physique ou intellectuelle).

¨       Être apte à gérer des conflits et utiliser des stratégies appropriées.

¨       Posséder des connaissances en lien avec des enjeux liés à la pauvreté et aux inéquités sociales.

¨       Connaître le milieu communautaire et l’action communautaire autonome.

¨       Bilinguisme (surtout parlé) : atout majeur !

CONDITIONS

Poste permanent de 35 heures par semaine

Salaire compétitif, assurances collectives et régime de retraite

Avoir un véhicule et un permis de conduire valide : nous sommes situés à Richmond et avons des points de service à Windsor et St-Denis-de-Brompton.

Seules les personnes retenues seront contactées

Veuillez faire parvenir votre CV ainsi qu’une lettre de présentation à l’attention du comité de sélection avant le 25 août 2022 au info@tabliersenfolie.org .

Date d’entrée en fonction : le plus tôt possible en septembre 2022.



vendredi 10 juin 2022

Kevin Bombardier élu à la présidence de la CDC du Val-Saint-François

 


Sur la photo : Jacque Gosselin, trésorier – Aude Néron, secrétaire – Kevin Bombardier, président – Claudia Belzile, vice-présidente et Jade Lescault, administratrice.

Val-Saint-François - 9 juin 2022. À la suite de l'annonce du départ d'Isabelle Forcier, les membres de la Corporation de développement communautaire du Val-Saint-François ont donné leur confiance à Kevin Bombardier, directeur général de Valcourt 2030, à titre de Président de l’organisme. Entouré d'un solide conseil d'administration nouvellement élu, monsieur Bombardier a obtenu l’appui de ses pairs pour un mandat de deux ans. "Nous avons la chance de compter sur une équipe dynamique et expérimentée pour réaliser des projets collectifs et novateurs pour la région. C'est avec beaucoup d'enthousiasme et de fierté que j'entame ce nouveau défi" a souligné monsieur Bombardier à la suite à son élection. 

Kevin Bombardier est bien connu dans le milieu. Directeur général de Valcourt 2030 depuis près de quatre ans, un organisme de développement socioéconomique et culturel de la région, monsieur Bombardier a accumulé diverses expériences professionnelles et de nombreuses implications bénévoles au cours des dernières années. Il a notamment œuvré auprès de divers organismes comme Pro-gestion Estrie, la MRC du Val-Saint-François ou encore au Carrefour jeunesse-emploi du comté de Johnson.


 

dimanche 15 mai 2022

Le milieu se mobilise pour le développement de services de garde éducatifs en milieu familial !

 


MRC du Val-Saint-François - 22 avril 2022. Face au manque important de places en milieu de garde dans les 18 municipalités de la MRC du Val-Saint-François, la concertation enfance-jeunesse-famille Valfamille a pris l’initiative de mobiliser les partenaires pour trouver des solutions concrètes à cette sérieuse problématique.

La pénurie de main-d’œuvre affecte tous les secteurs économiques de la société. Cette réalité existe aussi dans les milieux de garde. Or, la difficulté de recruter des responsables de services de garde amplifie la crise de la main-d’œuvre, de sorte que plusieurs parents ne sont pas en mesure de retourner sur le marché du travail parce qu’il manque de place en milieu de garde. En somme, les responsables de service de garde, aussi entrepreneures, jouent un rôle majeur au bon fonctionnement de l’activité économique.

Pour l’année en cours, on compte environ 160 places en construction dans la MRC du Val-Saint-François. Ces nouvelles places ne vont malheureusement résoudre qu’une partie du problème. Par exemple, juste pour le CPE Magimo à Saint-Denis-de-Brompton, on dénombre plus de 550 enfants sur la liste d’attente ! À cela s’ajoute le dynamisme socioéconomique de la MRC du Val-Saint-François faisant en sorte que la population est en forte croissance et plusieurs nouvelles familles font le choix d’y habiter. Bref, la demande pour des nouvelles places de services de garde est loin de s’arrêter !

Devant ces constats, des organisations du milieu de Valfamille ont pris l’initiative d’aller à la rencontre des intervenants de la Table de la main-d’œuvre et au conseil des maires de la MRC du Val-Saint-François afin de les sensibiliser sur cet important défi. Il s’agissait aussi de présenter les outils disponibles aux entreprises et aux municipalités intéressées à déployer des efforts pour offrir des services à leurs employés et à toute la population.

À court terme, les partenaires de Valfamille misent sur le développement rapide de services de garde éducatifs en milieu familial (SGÉMF).  « Il est important de savoir que le gouvernement du Québec a bonifié de façon substantielle les conditions salariales des responsables de SGÉMF, de même que les critères de démarrage qui s’avèrent beaucoup plus flexibles et moins onéreux que la construction d’un Centre de la petite enfance » soutient Louise Véronneau, directrice-générale du CPE Magimo et responsable des SGÉMF pour la MRC du Val-Saint-François.

En plus des municipalités et des entreprises, les partenaires sont d’avis que nous avons également besoin de la population pour identifier des personnes intéressées à s’occuper d’un service de garde éducatif en milieu familial. Vous êtes passionnées par le monde de la petite enfance? L’idée de devenir travailleuses autonomes vous intéresse? Vous aimeriez être responsables d’un service de garde éducatif reconnu en milieu familial? Contactez le bureau coordonnateur du CPE Magimo et découvrez tous les avantages et les subventions disponibles pour réaliser votre projet ! Tél. : 819-846-3953

 -30-

Source : Diego Scalzo, directeur CDC du Val-Sain-François (819-357-0011)

Sur la photo : Cathy Varnier (coordonnatrice Valfamille), Louise Véronneau (directrice-générale CPE Magimo) et Diego Scalzo (directeur CDC du Val-Saint-François).


vendredi 11 février 2022

Estrie : repenser la région avant sa toponymie

Depuis quelques mois, le redécoupage de la région administrative de l’Estrie, avec l’ajout de deux MRC (Brome-Missisquoi et Haute-Yamaska), suscite un débat sur sa toponymie. Avant d’attribuer un nom à la région, ne serait-il pas plus judicieux de bien définir l’utilité et la raison d’être de cette entité redessinée?

Mais qu’est-ce qu’une région? Une région est d’abord et avant tout un espace géographique, un territoire vécu qui englobe plusieurs municipalités voire plusieurs milieux de vie (comme des MRC dans le cas du Québec). Une région a une histoire, une culture et une identité qui lui sont propres. Ses citoyens ont un sentiment d’appartenance rattaché à ses contours géographiques et ses différentes facettes sociales, culturelles, physiques ou économiques.

Une région c’est aussi un découpage administratif gouvernemental. Au Québec, c’est l’État qui organise la gouvernance de son territoire et le découpage approprié afin de livrer des services aux citoyens, notamment. Depuis toujours, les acteurs (les citoyens, les fonctionnaires, les élus, les entrepreneurs ou la société civile) qui composent les régions s’investissent dans le but de faire croître leur territoire, d’en prendre soin, de le protéger et d’en faire un endroit prospère, solidaire et même un peu plus vert.

En Estrie, comme ailleurs, les acteurs du développement ont à cœur leur région. Il y a des mobilisations qui en témoignent. Par exemple, les élus se réunissent au sein de la Table des MRC, les entrepreneurs tissent des réseaux dans différentes structures, les groupes sociaux se concertent dans de multiples regroupements et plusieurs ministères déploient leurs services et mobilisent les acteurs locaux. Cependant, force est d’admettre qu’il n’y a pas de vision d’ensemble et que le travail en silos de ces forces en présence caractérise actuellement le portrait de la région de l’Estrie. De toute évidence, il y a des défis en matière de gouvernance et de structure démocratique dans notre région.

Cet état de la situation est attribuable, notamment, au fait qu’en 2015, le gouvernement Couillard a aboli les régions. On s’entend, l’Estrie existe toujours. Cependant, il n’y a pas d’instance gouvernementale en Estrie, il n’y a pas de décentralisation de certains pouvoirs afin de permettre aux acteurs régionaux de prendre véritablement leur destin en main, comme il se faisait auparavant avec la Conférence régionale des Élus ou le Conseil régional de développement.

Depuis 2015, le pouvoir est décentralisé vers les MRC, vers les élus municipaux et il est déconcentré vers les bureaux régionaux de quelques ministères. On se rappelle aussi que le gouvernement Couillard avait également chamboulé les structures de gouvernance locale comme les CLD (1), des lieux ou les acteurs locaux travaillaient ensemble et décidaient ensemble des priorités locales et régionales, de même que des actions à entreprendre pour le bien-être de la population.

En somme, avant de repenser la toponymie ou le redécoupage de l’Estrie, ne serait-il pas plus pertinent de repenser le rôle de la région, ses pouvoirs, son champ d’action et la gouvernance de ce territoire? Plus que jamais il faut réunir les forces vives de l’Estrie, se parler et travailler ensemble, de manière démocratique, de façon transparente, pour le développement social, économique, culturel et environnemental. Ainsi, cette responsabilité de définir les régions revient à l’État québécois en collaboration avec les acteurs du milieu et des citoyens. Actuellement, on redessine et souhaite renommer l’Estrie sans trop savoir pourquoi, dans un contexte où la réforme du gouvernement Couillard a créé des silos en matière de développement territorial. Cette situation doit être corrigée afin de développer une vision concertée de notre belle région. 

Diego Scalzo, géographe et directeur

CDC du Val-Saint-François

(1) SCALZO, Diego. 2016. Vers une plus grande marginalisation des municipalités rurales: réflexion sur la municipalisation du développement. Revue Vie et économie. http://www.eve.coop/?a=248


vendredi 28 janvier 2022

Le CIUSSSE-CHUS, la CDC du Val-Saint-François , la Maison de la famille Les Arbrisseaux et la MRC du Val-Saint-François s’associent pour lancer aujourd'hui le concours J'aime mon VAL hivernal !

 

📣
AMUSEZ-VOUS ET PARTICIPEZ
AU CONCOURS HIVERNAL DU VAL
📣

⛄☃️❄️

Le CIUSSSE-CHUS, la CDC du Val-Saint-François , la Maison de la famille Les Arbrisseaux et la MRC du Val-Saint-François s’associent pour lancer aujourd'hui le concours J'aime mon VAL hivernal !
Avec ce concours, le milieu désire encourager la pratique et la découverte d’activités de plein air sur le territoire de notre belle MRC.
👇
Consultez les règlements du concours ici
👇
❄️
BONNE CHANCE À TOUS ET PARTICIPEZ EN GRAND NOMBRE



lundi 10 janvier 2022

Le milieu communautaire du Val-Saint-François provoque une "tempête d'idées" !


Gaston Michaud, un développeur bien connu de notre territoire, nous disait récemment qu'une communauté vivante est une communauté qui a des projets. C'est dans cette perspective que des citoyens et des représentants du milieu communautaire du Val-Saint-François ont participé, le 15 décembre dernier, à une tempête d'idées structurantes pour le bien-être de la population de notre MRC. En voici un aperçu:

Encourager et reconnaître l’implication des propriétaires et des locataires pour l’embellissement des villages ou des quartiers;

Organiser des tournées touristiques des 18 municipalités en autobus avec lunch festif, musiciens locaux et expositions d’artistes d’ici;

Mettre en place des groupes de développement de compétences par un projet collectif de bénévolat (avec des jeunes du secondaire par exemple);

Tourner des documentaires sur les citoyens du Val-Saint-François (des gens qui fréquentent des organismes, des histoires à succès, etc);

Organiser un événement rassembleur comme une épluchette de blé d’inde pour la collectivité afin de susciter des rencontres de voisins et créer des belles connexions avec la communauté;

Exposer des portraits de gens de cœur engagés dans le milieu communautaire (une exposition nomade);

Multiplier les activités culturelles en plein air – accessibles, gratuites, intégrer à un calendrier pour toute la MRC;

Planifier davantage de trajets de ski de fond, patinoires ou de vélo avec des haltes pour se reposer et admirer le paysage;

En collaboration avec les maisons des jeunes, déployer une caravane mobile d’animation (culturelle, ludique, artistique, sportive, etc) jeunesse à travers tout le VSF;

Acquérir une unité d’intervention de proximité mobile afin de rejoindre les citoyens éloignés des pôles (le Val-bus);

Développer des coopératives d’habitation pour tous avec des installations communes en partenariat avec des entreprises et des organismes concernés;

Organiser un festival de poésie avec les citoyens qui favorise les échanges, les lectures publiques, des concours, des recueils, la création de panneaux poétiques urbains, etc;

Créer un conseil jeunesse avec les élus municipaux.

Force est de réaliser qu'on retrouve une grande volonté commune de créer des environnements favorables pour les jeunes et des approches de proximité axées sur les milieux ruraux et urbains. Les groupes communautaires sont conscients qu'en travaillant ensemble, tous ces projets peuvent se concrétiser ! 

dimanche 9 janvier 2022

Troisième appel à projets pour la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale

 

 


COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

 Troisième appel à projets pour la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale

Val-Saint-François, le 07 janvier 2022 – Cet appel à projets, soutenu par le Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS), dans le cadre des Alliances pour la solidarité, en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, invite les organismes communautaires du Val-Saint-François, qui interviennent en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, à déposer des projets d’ici le 25 mars 2022. L’aide financière maximale pouvant atteindre 40 000 $ par projet.

Tous les organismes identifiés dans le cadre de référence régional de l’Alliance pour la solidarité de l’Estrie 2018-2023, que ce soient des organismes communautaires, des entreprises d’économie sociale et des organismes publics, comme les municipalités, sont admissibles et peuvent soumettre des projets.

Le cadre de référence régional, disponible sur le site de la MRC du Val-Saint-François et au bureau de la Corporation de développement communautaire (CDC) du Val-Saint-François, définit les critères d’admissibilité qui doivent être respectés, en conformité avec les normes du Fonds québécois d’initiatives sociales. Les projets proposés doivent, entre autres, prioriser la mise en œuvre d’actions structurantes qui auront des effets à long terme et agiront sur les déterminants de la pauvreté et de l’exclusion sociale.

Pour tous les détails et pour vous procurer le formulaire pour présenter un projet, ainsi que le Cadre de référence régional de l’Alliance pour la solidarité de l’Estrie 2018-2023 et tous les documents pertinents, communiquez avec la CDC du Val-Saint-François au 819 357-0011 ou à l’adresse cdcduvalsf@gmail.com ou, consultez le site de la MRC à (lien vers la page concernée).

-30-

À propos de la MRC du Val-Saint-François

La MRC du Val-Saint-François travaille à améliorer la qualité de vie des citoyens de son territoire. Ses principaux mandats sont le développement culturel et touristique, la réalisation du schéma d’aménagement, la gestion des matières résiduelles et le développement économique. Consultez le site Web pour en savoir plus : www.val-saint-francois.qc.ca

Source : Marie-Andrée Ménard, Conseillère en développement économique                   

Contact :  Diego Scalzo, directeur de la CDC  819-357-0011

 


 

vendredi 17 décembre 2021

Mobilisation des membres de la CDC du Val-Saint-François pour la démarche des états généraux en développement des communautés (DC) - Un tour d'horizon avec Nadia Cardin, coordonnatrice du Collectif des partenaires en DC.

Le 15 décembre dernier, la Corporation de développement communautaire du Val-Saint-François a eu le privilège d'accueillir Nadia Cardin, coordonnatrice du Collectif des partenaires en développement des communautés. Cette conférence s'inscrit dans le tour d'horizon de la démarche nationale des états généraux du développement des communautés.

Rappelons que, pour nous, cette démarche vise quatre objectifs:

  • Mobiliser les acteurs du développement;
  • Faire un état du développement des communautés au Québec;
  • Construire une vision globale et partagée;
  • Réinstaurer des structures de gouvernance territoriales et démocratiques en matière de développement des communautés, c'est-à-dire dépolitiser le développement social, culturel, environnemental et économique afin de réintégrer les acteurs de la société civile... dont les groupes communautaires notamment.




C'est quoi au juste le développement des communautés ? Voici la définition du Collectif que nous partageons: Dans l’expression « développement des communautés », le mot développement fait référence, pour nous, à un développement global et intégré. Nous sommes convaincus que chaque dimension se développe en tenant compte de toutes les autres dimensions (sociale, économique, culturelle, environnementale) et qu’aucune n’est supérieure aux autres. Le mot développement est également synonyme, pour nous, d’une action collective (à plusieurs) concertée qui laisse place à l’innovation dans les manières de faire.

Quant à lui le mot « Communauté » renvoie à un territoire précis, c’est-à-dire qu’il désigne le lieu où habitent des personnes et où se retrouvent des organisations. Mais c’est aussi quelque chose d’un peu plus intangible. C’est un sentiment d’appartenance en construction et une dynamique qui est propre à chaque territoire et désigne donc tantôt à un secteur, tantôt à un quartier, un village, une MRC ou une ville.

Une communauté est, bien entendu, constituée des gens qui habitent un territoire et qui, collectivement, veulent se donner un milieu de vie où il fait bon vivre pour tous, mais c’est aussi des organisations et des institutions privées et publiques. (Source:www.collectifpdc.org).




mercredi 24 novembre 2021

Les défis du milieu communautaire du Val-Saint-François

 

Après plus de 18 mois de pandémie, les groupes communautaires de la région ont tenu à faire le point sur la situation socioéconomique. Quatre grands enjeux ont retenu l’attention des participantes.

La santé mentale

Force est de réaliser que la gestion des conflits occupe une place importante dans les interventions des travailleuses du milieu communautaire. On constate que la détresse psychologique a augmentée et elle est palpable sur le terrain, notamment lors des activités de dépannage alimentaire. Il y a un manque criant de ressources pour venir en aide à la population et, de toute évidence, des organismes ont besoin d’un moment pour « recharger leurs batteries ».

La main d’œuvre

Comme la plupart des secteurs d’emploi au Québec, le milieu communautaire n’échappe pas au grave problème de pénurie de main d’œuvre et de recrutement de bénévoles. Dans certaines organisations, les conditions de travail sur le plan monétaire font en sorte qu’il est de plus en plus difficile de retenir ou encore de trouver du personnel qualifié. Aussi, des intervenantes soulignent qu’il y a un sérieux défi au niveau de la réussite éducative des jeunes qui sont tentés de ne pas terminer leurs études secondaires afin de faire le saut sur le marché du travail.

Les services de garde

En lien avec la pénurie de main d’œuvre, il y a un besoin urgent de services de garde, particulièrement en milieu familial. Ceci entraine de multiples répercussions tant au niveau économique que social, particulièrement en ce qui a trait aux conditions de vie des femmes. Un comité spécial piloté par la concertation enfance-jeunesse-famille Valfamille a été mis en place afin de trouver des pistes de solutions.

Le logement

Enfin, la difficulté de trouver un logement se fait sentir sur notre territoire. Les logements sociaux, abordables et les logements adaptés pour les aînés sont de plus en plus rare dans la région. Ici encore, un comité spécial porté par le CDC du Val-Saint-François s’est créé pour mobiliser le milieu à cet autre enjeu.

Malgré ces défis colossaux pour notre territoire, les groupes communautaires font preuve de résilience, d’agilité et multiplient les initiatives pour trouver des solutions. Ils sont conscients qu’une partie de la solution repose sur le travail d’équipe et l’entraide avec tous les partenaires et la population.

DS/

vendredi 12 novembre 2021

Des intervenantes terrain disponibles pour toutes les générations dans le Val-St-François

 

Depuis quelques semaines, la Maison de la Famille les Arbrisseaux a recruté quatre nouvelles intervenantes pour aider et accompagner les jeunes et les familles qui habitent la MRC du Val-Saint-François. On les appelle des intervenantes de proximité parce qu’elles rejoignent la population là où elle se trouve, dans leur milieu.

Les intervenantes de proximité soutiennent les gens selon leurs besoins. Elles connaissent bien les services existants et cela leur permet de donner la bonne information pour aller chercher des services appropriés. Aussi, elles participent à monter des projets ou des activités avec les jeunes en partenariat avec les nombreux organismes présents dans la région. Bilingues, elles sont même disponibles en tout temps !

Les intervenantes de proximité travaillent en collaboration avec les autres intervenant.e.s qui font déjà ce « métier » avec les aînés de 50 ans et plus, auprès des résidants de l’Office municipal d’habitation ou encore avec les producteurs agricoles. Elles sont également en relation avec des professionnels du CIUSSS de l’Estrie-CHUS (CLSC) pour créer des ponts avec la communauté et poser des gestes pour le bien-être de la population. « Je suis très heureuse de ce nouveau projet qu’on a monté ensemble, avec les partenaires, pour avoir des personnes qualifiées qui sont maintenant présentes dans nos villages, dans nos municipalités, pour aller à la rencontre des personnes, pour tisser des liens et améliorer notre qualité de vie » tient à préciser Marie-Claude Tardif, directrice générale de la Maison de la famille Les Arbrisseaux.


Si vous ou quelqu’un de votre entourage avez besoin d’une écoute, d’un soutien ou d’un accompagnement, si vous êtes à la recherche d’un service en particulier ou encore avez envie de développer des projets qui font du bien dans la communauté, n’hésitez pas à contacter la Maison de la famille Les Arbrisseaux au 819-628-0077.

Ce projet découle du plan d’action et de mobilisation enfance-jeunesse-famille (Valfamille) lancé en septembre dernier qui vise, notamment, à accentuer le soutien et l’accompagnement auprès des jeunes et des familles du Val-Saint-François.

Source: Cathy Varnier, coordonnatrice Valfamille

mardi 19 octobre 2021

Valfamille : lancement d’un plan d’action rassembleur!

 

Le 30 septembre dernier, plusieurs organismes de la MRC, qui oeuvrent auprès des jeunes et des familles de la région, se sont regroupés pour souligner le lancement d’un plan d’action concerté pour la réussite éducative dans le Val-Saint-François. Cette démarche rassembleuse, soutenue par les organismes du milieu et la Fondation Lucie et André Chagnon, vise à développer le plein potentiel des jeunes de 0-35 ans sur tout le territoire.  Ensemble, les partenaires de Valfamille veulent offrir un milieu de vie soutenant, innovant, où les jeunes peuvent s’impliquer, trouver leur place, apprendre, se découvrir et se dépasser.

Ainsi, mobilisés autour de six grands axes d’intervention, les partenaires mettront sur pied de nouvelles actions, des approches audacieuses et rehausseront des projets déjà existants pour mieux soutenir les jeunes et les familles. Des rassemblements collectifs inclusifs, des formations en intervention positive, une équipe renforcée pour le travail de proximité, la consolidation des liens écoles-communauté, un soutien aux transitions de vie, une mobilisation culture-loisirs, de nombreuses actions se déploieront pour améliorer la qualité de vie sur le territoire. « Après avoir réalisé un portrait des enjeux et des consultations jeunesse, les partenaires ont participé à différents ateliers collectifs afin de prioriser des actions et œuvrer ensemble, avec une vision commune, pour favoriser le bien-être des jeunes et des familles» a soutenu Madame Varnier, coordonnatrice de Valfamille, lors de l’événement.

La concertation Valfamille souhaite remercier tous les partenaires engagés dans cette démarche qui représente un investissement d’une valeur d’1,2 million.  Cet apport repose sur la contribution de plusieurs organisations du territoire (en temps et en expertise), du Fonds de lutte à la pauvreté de la MRC et sur l’appui de la Fondation Lucie et André Chagnon qui octroie sur trois ans près de la moitié du soutien financier. «Je suis impressionnée par le dynamisme et la ferme volonté de tous les partenaires de Valfamille d’élaborer des pratiques novatrices et de contribuer au développement social de Val-St-François. Leur mobilisation, leur connaissance des enjeux et des besoins sont de précieux atouts pour mettre en place des conditions favorables au développement du plein potentiel des jeunes» a déclaré Patricia Rossi, vice-présidente, Partenariats de la Fondation.

Suivez la page Facebook de Valfamille pour plus d’informations.

À propos de Valfamille

Valfamille, un regroupement de plus de 50 organisations de la MRC (provenant des secteurs scolaire, de la petite enfance, institutionnel, communautaire, municipal, loisirs, culturel et privé) vise à mobiliser les acteurs du milieu afin de créer des actions concertées pour que les jeunes de 0 à 35 ans du Val-Saint-François se sentent soutenus dans leur réussite éducative et disposent de conditions favorables pour développer leur plein potentiel, leur bien-être au sein de leur famille et de la communauté.

 Source et information

Cathy Varnier, coordonnatrice Valfamille

819-588-2280


mardi 5 octobre 2021

12e édition du planificateur familial ÉLÉ: De jeunes artistes récompensés!

 


Valcourt, 29 septembre 2021- À la bibliothèque Yvonne L. Bombardier de Valcourt a eu lieu le lancement de la 12e édition du planificateur familial réalisé par le Comité d’Éveil à la Lecture et à l’Écriture (ÉLÉ) du Val-Saint-François. Dans une ambiance festive, les 14 artistes, jeunes gagnants du concours de dessins, ont eu le plaisir de recevoir un livre en cadeau et leur dessin plastifié. Bravo aux enfants participants!

 

Ce projet de planificateur, grandement apprécié, vise principalement l’intégration d’activités d’éveil à la lecture et à l’écriture dans les pratiques quotidiennes des familles de la MRC ayant de jeunes enfants. Ce grand calendrier est distribué gratuitement aux familles de la MRC du Val-Saint-François ayant des enfants de 0 à 12 ans, soit tout près de 2500 familles. Sa distribution a débuté à la rentrée scolaire et se fait par le biais des écoles primaires, des CPE, des services de garde en milieu familial et de certains organismes (MLA, CSSS, bibliothèques…).

 

Plusieurs organismes ont pris part à la réalisation de ce projet : la bibliothèque Yvonne L. Bombardier, le Centre de la petite enfance Magimo, la Maison de la famille Les Arbrisseaux et le Richmond and Region Community Learning Center (CLC).

 

Mentionnons que le Comité ÉLÉ est soutenu par la Corporation de développement communautaire (CDC) du Val-Saint-François et que ce projet spécifique a été rendu possible grâce à plusieurs partenaires financiers. Nous remercions nos précieux partenaires : Domtar, Caisse Desjardins du Val St-François, Fondation du CSSS du Val-Saint-François, Maison de la famille Les Arbrisseaux, Tabliers en Folie, Martineau Communication et Impression, le Centre des Femmes Le Point d’ancrage, les commissions scolaires des Sommets et Eastern Townships, Biblairie GGC, Carrefour Jeunesse Emploi de Richmond-Drummond-Bois-Francs, Richmond et ses jeunes, Musée de l’ingéniosité J.Armand Bombardier, Centre dentaire Valcourt et Les Élagués.  À renouveler l’an prochain!

 

Nous acceptons les dons pour la prochaine édition 2022-2023! Si vous avez des commentaires, des suggestions à nous faire part, n’hésitez-pas à communiquer avec Michèle Laberge, coordonnatrice du Comité ÉLÉ: cdc.vsf@gmail.com, 819 238.1020

-30-

 

Source : Michèle Laberge,

Agente de développement de la CDC du Val-Saint-François

819 238.1020

cdc.vsf@gmail.com


lundi 4 octobre 2021

NOUVELLES COORDONNÉES DE LA CDC:

 Voici les coordonnées de la CDC du Val-Saint-François:


    Diego Scalzo, directeur

    Téléphone: 819-357-0011

    Courriel: cdcduvalsf@gmail.com


    Michèle Laberge, agente de développement

    Téléphone: 819-238-1020

    Courriel: cdc.vsf@gmail.com


Nos bureaux sont toujours situés au 1010, rue Principale Nord, local 316 - Richmond

Merci  !

jeudi 8 juillet 2021

Plan d’action 2021-2022 de la CDC du Val-Saint-François présenté et adopté lors de l’assemblée générale annuelle tenue le 23 juin 2021

 


 

Volet 1 : La concertation

 

 

Action 1,1

 

 

Organiser deux rencontres MRC pour les membres sur des enjeux actuels qui concernent le milieu communautaire du VSF et favoriser le réseautage et le partage d’information auprès des membres et des partenaires.

 

 


 

Volet 2 : L’information et la promotion

 

 

Action 2,1

 

 

Animer le blogue l’Entre-Val : le média de la CDC du VSF (inclure des billets et des vidéos)

 

 

Action 2,2

 

 

Animer la page Facebook de la CDC – partager les informations issues des membres, annoncer des événements, partager toutes les informations pertinentes pour les groupes communautaires du VSF

 

 

Action 2,3

 

 

Organisation des grands rendez-vous de la CDC (organisation de diners rencontre avec des acteurs influents de notre milieu – ces rencontres permettent de tisser des liens structurants entre les membres et des acteurs clés du territoire)

 

 

Action 2,4

 

En collaboration avec CIAX – animer une émission de radio sur le communautaire dans le VSF – présenter les directions et les acteurs du milieu communautaire. Favoriser la promotion des activités et des services offerts par le communautaire.

 

 

Action 2,5

 

 

Faire la promotion des membres et de l’ACA dans le cahier Vie économique de la MRC du VSF publié à tous les ans.

 

 

 

Volet 3 : La formation

 

 

Action 3,1

 

 

Développer des formations sur mesure pour les membres (ABC d’un conseil d’administration, planification stratégique, plan de communication, etc).

 

 

Action 3,2

 

 

Animation d’une initiative de co-développement professionnel en travail social et communautaire pour les intervenants des zones de Richmond, Windsor et Valcourt.

 

 

 

Volet 4 : La représentation

 

 

Action 4,1

 

 

Poursuivre nos représentations auprès de diverses instances de concertation régionale (Inter-CDC, représentants des CDC de l’Estrie) et nationale (TNCDC).

 

 

Action 4,2

 

 

Représenter le milieu communautaire au comité d’investissement sur la ruralité.

 



 Volet 5 : Le soutien et les services aux membres

 

 

Action 5,1

 

 

Soutenir les membres selon leurs besoins (gestion, financement, vie associative, recherches et références diverses).

 

 

Action 5,2

 

 

Promouvoir auprès de nos membres le programme de régime de retraite des groupes communautaires et des groupes de femmes du Québec. Être l’organisme pivot pour cette organisation pour organiser des formations ou partager de l’information.

 

 


 

Volet 6 : La consolidation et le développement communautaire

 

 

Action 6.1

 

Mettre en place une Table de concertation sur la crise du logement dans le Val-Saint-François

 

 

Action 6,2

 

 

Fiduciaire auprès d’Avenir d’enfants et partenaire de Table de concertation famille du VSF (Valfamille) – Employeur de la coordonnatrice dédiée à cette mobilisation.

 

 

Action 6,3

 

Animation des AmiEs de la terre du VSF afin de favoriser un virage vert au sein des membres de la CDC et d’encourager des initiatives de transition dans la MRC.

 

 

Action 6,4

 

Animation de la Table de lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale du Val-Saint-François.

 

 

Action 6,5

 

 

Soutenir la gestion et les travaux de rénovation du Couvent Mont-Saint-Patrice, centre communautaire situé à Richmond. Les bureaux de la CDC s’y trouve et plusieurs membres logent à cette adresse. La CDC représente les locataires au conseil d’administration.

 

 

Action 6,6

 

 

Coordination au comité d’éveil à la lecture et à l’écriture, un comité qui mobilise des partenaires pour augmenter la réussite éducative au sens large dans la MRC.

 

 

Action 6.7

 

 

Poursuivre les travaux de l’Alliance pour la solidarité de la MRC du VSF à titre d’instance locale. Suivi des projets, redditions de compte, mobilisation du milieu.

 

 

Action 6.8

 

 

Poursuivre la démarche de dialogue financée par la Fondation Lucie et André Chagnon. Poursuite du portrait de la jeunesse et des familles en contexte de pauvreté. Réalisation et participation active au plan d’action pour la réussite éducative des jeunes en situation de pauvreté.

 

  


 

Volet 7 : Le travail en partenariat

 

 

Action 7,1

 

Participer aux travaux de la Table pour l’immigration, une concertation qui vise à mieux intégrer les personnes immigrantes dans notre société.

 

 

Action 7,2

 

 

Participer aux travaux de la Table stratégique du VSF, une mobilisation intersectorielle qui regroupe tous les acteurs sociaux et économiques de la MRC du VSF. Mobiliser les partenaires et identifier de projets en lien avec la mesure 11 du PAGIEPS.

 

 


 

Volet 8 : Le soutien à l’économie sociale et au développement économique communautaire

 

 

Action 8,1

 

 

Soutenir le volet de la vie associative des entreprises d’Économie sociale en partenariat avec le service de développement de la MRC